H/F Île-de-France

 
 


Projet Matrimoine

Ateliers Matrimoine

Participez à l’organisation de parcours urbains féministes

matrimoine (2)

Appel à bénévole pour les 17 & 18 septembre : 

Lors de ces deux journées, HF IDF sera présente dans quelques musées parisiens, à Clamart, dans le 14ème arrondissement, ainsi que sur trois parcours urbains dans les 4ème, 5ème et 18ème arrondissements.
Pour cela, nous avons besoin de vous ! Si vous souhaitez nous aider sur ces journées, n’hésitez pas à nous envoyer un mail.
Les missions proposées : l’accueil des publics, diffusion des programmes et aide à la logistique

 

 

De janvier à mai se sont tenus des ateliers collaboratifs sur le thème du Matrimoine, pendant lesquels HF Île-de-France conviait les adhérents, les bénévoles et toutes personnes intéressées, afin de préparer ensemble les prochaines Journées du Matrimoine.

 

A l’occasion des journées du Matrimoine, en septembre 2015, nous avions participé avec Osez le Féminisme à l’organisation de parcours urbains à travers le prisme du Matrimoine dans le 13ème arrondissement de Paris. L’idée est de renouveler l’expérience dans plusieurs lieux d’Île-de-France pour les prochaines journées du Matrimoine.

Venez donc nous aider à faire parler nos trottoirs, qu’ils nous murmurent l’Histoire invisibilisée des femmes !

Venez participer aux parcours féministes ainsi qu’au bon déroulement de ces deux journées.

Projet Matrimoine

La vidéo des journées du Matrimoine

Vidéo réalisée par la galaxie numérique ÉgalitéEs

Projet Matrimoine

Revue de presse des Journées du Matrimoine 2015

Les Journées du Matrimoine 2015 se sont tenues les 16, 19 et 20 septembre 2015.

 

À cette occasion, HF Île-de-France a créé le site www.matrimoine.fr dédié aux créatrices du passé et à l’héritage culturel qu’elles ont légué.

Des historiennes de l’Art ont construit des parcours pour trois musées : le Petit Palais – Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, le Centre Pompidou – Musée National d’Art moderne et le Musée d’Orsay. Ces parcours sont téléchargeables sur le site www.matrimoine.fr.
Des présentations d’œuvres, par une historienne de l’Art, ont eu lieu au Petit Palais

Des lectures du Cri de Paris, écrit par Aurore Évain, ont été données à la SACD.

Pour cette occasion, HF Île-de-France était associée à Osez le Féminisme ! qui proposait un parcours urbain dans le 13ème arrondissement de Paris.

HF Île-de-France et le Mouvement HF étaient également partenaires du collectif Midi-Minuit du Matrimoine, qui organisait la manifestation artiviste, le Midi-Minuit du Matrimoine, place Colette, à Paris.

 

La presse a suivi avec attention ces événements et les revendications liées.
Vous pouvez ainsi lire et télécharger la très riche revue de presse :

Revue de presse

Dossier de presse

Vous pouvez aussi télécharger la revue de presse, zoom sur le Matrimoine dans les musées :

Revue de Presse Zoom sur le Matrimoine au Musée

Projet Matrimoine

Journées du Matrimoine : le dossier de presse est disponible !

En 2014, HF Île-de-France a initié le projet Matrimoine, afin de valoriser l’héritage artistique et historique des créatrices qui ont construit notre Histoire culturelle.

 

En septembre 2015, le projet Matrimoine rencontre pour la première fois le public au travers de deux dispositifs pérennes :

lancement d’un site dédié www.matrimoine.fr le 16 septembre 2015,
– premières Journées du Matrimoine les 19 et 20 septembre 2015

Retrouvez dans le dossier de presse la présentation du projet Matrimoine, de l’outil www.matrimoine.fr et découvrez les différents rendez-vous proposés à l’occasion des premières Journées du Matrimoine : parcours du matrimoine dans les musées, parcours urbains, manifestation Midi-Minuit du Matrimoine, performance.

> Consulter le dossier de presse des Journées du Matrimoine

Projet Matrimoine

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Journées du Patrimoine 2015 : le patrimoine du XXIème siècle, une histoire d’avenir

Et si on parlait du MATRIMOINE ?

Paris, le 21 juillet 2015,

 

Cette année, Fleur Pellerin a choisi de mettre en avant le patrimoine que nous produisons pour les prochaines générations : l’occasion de porter un regard attentif sur les quinze dernières années de création.
Cette 32ème édition est placée sous le signe de l’avenir. Mais que connaîtront les générations futures de notre patrimoine si son évolution continue à laisser de côté tout un pan de notre héritage, celui laissé par les créatrices, que nous appellerons matrimoine ?

 

Patrimoine signifie littéralement « héritage des pères ». Ainsi, nous construisons notre mémoire culturelle sur un socle de biens artistiques à 95% masculins. Construire du matrimoine consiste à faire émerger l’« héritage des mères », à savoir rendre à nouveau visibles les biens artistiques transmis par les femmes qui nous ont précédé-e-s.

 

Il devient donc urgent de considérer leurs oeuvres, qu’elles soient d’aujourd’hui ou d’hier, afin de les intégrer à notre héritage global, de leur donner la place qu’elles auraient dû avoir si l’Histoire ne s’était pas écrite au masculin, mais aussi de permettre à des femmes de se projeter dans des carrières qui peuvent actuellement leur sembler réservées aux hommes.

 

patrimoine + matrimoine = notre héritage culturel

(…) lire la suite de COMMUNIQUÉ DE PRESSE Journées du Patrimoine 2015 : le patrimoine du XXIème siècle, une histoire d’avenir »

Projet Matrimoine

Avignon 2015 : table-ronde sur la matrimoine

Le Mouvement HF en Avignon pour l’égalité hommes/femmes dans les arts et la culture

Le samedi 11 juillet à 11h30, HF Île-de-France organisait au Chapiteau du OFF une table-ronde sur le matrimoine.

Écouter la table-ronde :

Première partie : Les causes de l’effacement
Deuxième partie : Les voies du salut
Troisième partie : Comment revaloriser le matrimoine

 

Voir la table-ronde :

Première partie                  Deuxième partie
Troisième partie                 Quatrième partie
Cinquième partie               Sixième et dernière partie

 

 

Avignon 2015 : table-ronde sur la matrimoine organisée par HF Île-de-France le 11 juillet

 

Notre mémoire culturelle est construite sur un socle de biens artistiques à 95% masculin. En 2013, sur 56 commémorations dans les domaines des Arts et de la Littérature, il n’y a que 5 femmes. Que sont nos mères devenues ? Pourquoi chaque nouvelle génération se pense-t-elle comme pionnière ? Le Mouvement HF se préoccupe des artistes femmes du présent mais aussi du passé à travers la revalorisation du « matrimoine », l’héritage des mères et pas seulement des pères.

Avec la participation de :

Claire Bodin, directrice artistique Cie les Bijoux Indiscrets et Festival Présences Féminines,
Aurore Evain, autrice, metteuse en scène et chercheuse sur la notion du Matrimoine,
Hélène Marquié, chorégraphe, maîtresse de conférences au Centre Études de genre – Université Paris 8.

Projet Matrimoine

Retour sur la causerie « À quand la visibilité des femmes dans la culture ? », au Centre Hubertine Auclert

Retour sur la Causerie qui s’est tenue le 22 juin 2015 au Centre Hubertine Auclert, intitulée « Les femmes créatrices muse-s-lées : à quand la visibilité des femmes dans la culture ? »
Lire le compte-rendu sur le site du Centre Hubertine Auclert

 

Intervenaient :

 

Deux questions centrales ont guidés les échanges :

  • Pourquoi les femmes artistes qui participent tous les jours à la création artistique et donc au patrimoine culturel restent exclues  des moyens de production et de diffusion ?
  • Quels sont les leviers pour avancer en termes d’égalité femmes-hommes dans les politiques culturelles ?

La question des inégalités professionnelles et du plafond de verre qui ne manque pas de sévir dans ce secteur et qui concerne les femmes travaillant dans des institutions culturelles a été abordée, mais les questions soulevées ont porté principalement sur les femmes artistes.

 

En premier lieu, quelques éléments de contexte ont été évoqués.

Dans un milieu qui se veut avant-gardiste, humaniste et émancipateur, les chiffres montrent que le plafond de verre résiste… Ce n’est que dans les années 2000 que le secteur commence à prendre conscience des inégalités femmes-hommes, plus importantes que dans… l’armée.

 

Le rapport de Reine Prat, en 2006 puis en 2009, « a fait l’effet d’une bombe » (sic)  dans le secteur.

Quelques chiffres édifiants issus de ces 2 rapports mais aussi issus du rapport de l’Observatoire de l’égalité femmes-hommes du ministère de la culture créé en 2013 :

  • 92% des théâtres consacrés à la création dramatique sont dirigés par des hommes
  • 86% des établissements d’enseignement sont dirigés par des hommes
  • 85% des textes à l’affiche des théâtres du secteur public et 78% des mises en scène sont faites par des hommes
  • Le coût moyen d’un spectacle peut varier du simple au double, dans une même institution, selon qu’il était mis en scène par une femme ou par un homme
  • 10% des Césars du meilleur film sur 40 lauréats ont été attribués à des femmes depuis 1973
  • 2% des palmes d’or au Festival de Cannes ont récompensée un film réalisé par une femme
  • 8% des Victoires de la musique pour le meilleur album concerne des musiciennes
  • 170 prix littéraires ont été attribués depuis 1900 à des femmes sur 735 lauréats, soit 24%
  • On compte 10% de femmes dans la BD alors que c’est un secteur florissant de l’édition
  • sur 729 spectacles jeunes publics et d’après une étude de Sylvie Cromer, sociologue et enseignante chercheuse spécialisée sur les représentations sexuées, seulement 14% des spectacles sont créés par une équipe féminine, et dans ces spectackes sont représentées 14% de femmes et 12% de filles.

 

En 2014, les femmes représentaient seulement 17% de l’ensemble des réalisateurs-rices, scénaristes, producteurs-rices, rédacteurs-rices qui ont contribué aux films ayant fait les plus grosses recettes. Ce chiffre n’a pas évolué depuis 1998.

(…) lire la suite de Retour sur la causerie « À quand la visibilité des femmes dans la culture ? », au Centre Hubertine Auclert »

Projet Matrimoine

Matrimoine – work in progress

Nous avons retenu un prestataire pour le site et nous préparons activement les Journées du Patrimoine des 19 et 20 septembre prochains

Le groupe de travail s’occupant du site Matrimoine a retenu un candidat, avec lequel nous préparons le lancement du site pour septembre 2015.

Pour ce qui est de son contenu, quelques adhérent-e-s et chercheuses de notre réseau s’activent pour identifier les créatrices à mettre en lumière, et nous proposer des fiches les concernant. Vous voulez les rejoindre? C’est encore possible !

 

Parallèlement, HF met en place une série de manifestations autour du Matrimoine, afin de mettre en valeur les œuvres des créatrices du passé. Le groupe événements concocte donc une série de parcours et autres animations féministes, afin de contribuer à mettre en lumière notre matrimoine.

Projet Matrimoine

Site Matrimoine – work in progress : sélection et auditions des candidat-e-s !

Le groupe de travail s’occupant du site Matrimoine a étudié les 43 propositions reçues. Nous tenons à remercier tou-te-s les participant-e-s.

Nous avons choisi de rencontrer 6 candidat-e-s de façon paritaire le mercredi 27 mai, toute la journée.

 

Par la suite, le-a candidat-e choisi-e, la création du site pourra démarrer.  Il devrait être en ligne pour les Journées du Patrimoine des 19 et 20 septembre prochains.

Parallèlement, HF met en place une série de manifestations autour du Matrimoine, afin de mettre en valeur les œuvres des créatrices du passé.

Projet Matrimoine

Site Matrimoine : prolongation de l’appel d’offres pour la conception du site internet !

Depuis 2014, l’association HF Île-de-France a lancé le projet Matrimoine. L’association veut promouvoir la mémoire des créatrices du passé et la transmission de leurs œuvres. L’égalité entre femmes et hommes dans les arts et la culture aujourd’hui passe par la revalorisation de l’héritage des femmes artistes et intellectuelles d’hier.

 

Pour cela, HF Île-de-France va créer un site internet entièrement consacré au Matrimoine.

 

L’appel d’offres est lancé pour la conception du site !
Voir le cahier des charges.

 

Merci d’adresser vos propositions détaillées à Audrey Lordinot à contact@hf-idf.org. Prolongation de l’appel d’offres jusqu’au 17 mai 2015, à minuit..

Projet Matrimoine

Quizz Matrimoine

À l’occasion du lancement de la deuxième Saison Égalité, l’équipe d’HF Île-de-France a élaboré un quizz sur le matrimoine.

Question 1

Linguiste et philologue, j’ai été élu membre de l’Académie Française. Je me suis farouchement opposée à l’emploi des termes « autrice » et « écrivaine ». J’ai loué l’invention du féminin « conne ».

Je suis…        >> Georges Dumézil        >> Jean-Louis Guez de Balzac        >> Alain Finkielkraut

 

Question 2

Enfant prodige, j’ai chanté et joué du clavecin dès l’âge de 5 ans devant Louis XIV. On m’a même appelée  « Première musicienne du monde » ! Je suis la première femme à avoir composé un opéra en France. Mon opéra Céphale et Procris est le premier composé par une femme représenté sur la scène de l’Académie Royale de Musique en 1694

Je suis…        >> Antonia Bembo        >> Louise Farrenc        >> Elisabeth Jacquet de La Guerre

 

Question 3

Je suis né-e en 1862. Mallarmé voyait dans mon travail « une ivresse de l’art et, simultanément un accomplissement industriel ». Je me suis intéressé-e aux propriétés du radium. J’ai souvent travaillé avec plus d’une vingtaine de techniciens, et déposé plus d’une quinzaine de brevets, en France, aux États-Unis, en Angleterre et en Allemagne.

Je suis…        >> Marie Curie        >> Alice Guy        >> Loïe Fuller

 

Question 4

L’histoire raconte que j’ai failli perdre ma tête et que mes improvisations sur la Marseillaise m’ont sauvée ! Le grand violoniste Viotti a été l’un de mes partenaires réguliers de musique de chambre. J’ai eu l’honneur insigne d’être le premier professeur féminin de piano du conservatoire de Paris

Je suis…        >> Elisabeth Vigée Lebrun        >> Hélène de Montgeroult        >> Julie Candeille

 

Question 5

Je suis  née en 1887. Je suis à la fois pianiste, organiste, cheffe d’orchestre et pédagogue. J’ai exercé une influence majeure sur la  musique occidentale en formant des musiciens d’exception parmi lesquels de grands compositeurs et des interprètes du monde entier comme Aaron Copland, Astor Piazzolla, Quincy Jones, Lalo Schifrin, Michel Legrand, george Gershwin…

Je suis…        >> Nadia Boulanger        >> Hélène Fleury-Roy        >> Marguerite Canal

 

Question 6

Je suis né-e en 1891. J’ai dansé entre autres au Mariinski, au sein des Ballets russes et dans de grandes compagnies dans le monde. J’ai chorégraphié de nombreux ballets, particulièrement remarqués pour leur modernité. J’ai aussi participé à la chorégraphie du célèbre Après-midi d’un faune.

Je suis…        >> Serge de Diaghilev        >> Vaslav Nijinski        >> Bronislava Nijinska        >> Maïa Plissetskaïa

 

Question 7

Ma comédie La Folle Enchère a été jouée à la Comédie-Française et devant la Cour en 1690. Mon amant, le comédien Dancourt, s’est attribué ma pièce. J’ai été l’éditrice des Œuvres posthumes de Jean de La Fontaine.

Je suis…        >> Marie Desmares, dite La Champmeslée        >> Madame Ulrich        >> Antoinette Deshoulières

 

Question 8

Je suis né-e en 1783.  J’ai été célèbre à l’Opéra de Paris comme danseuse/danseur virtuose et chorégraphe, et connu‑e pour mes caprices de star. Léon Tolstoï parle de mes succès dans Guerre et paix. J’ai défrayé la chronique en quittant Paris sous un travestissement de l’autre sexe, pour rompre mon contrat avec l’Opéra et fuir à Saint-Pétersbourg sans payer de dédit.

Je suis…        >> Louis Duport        >> Marie Camargo        >> Marie Taglioni.

 

Question 9

J’ai obtenu en 1913 le Premier grand Prix de Rome pour ma cantate Faust et Hélène. Je sais que l’on dit de moi que je suis un génie. Hélas je n’ai vécu qu’un peu plus de 24 ans.

Je suis…        >> Claude Debussy        >> Lucienne Heuvelmans        >> Lili Boulanger

 

Question 10

Je suis né-e vers 1707. J’ai été célèbre comme interprète, et j’ai aussi chorégraphié à l’Opéra de Paris et à l’étranger. On se souvient notamment de moi pour le renouveau apporté à la danse, pour avoir simplifié les costumes et les coiffures.

Je suis…        >> Pierre Gardel        >> Marie Sallé        >> Isadora Duncan

 

Question 11

Je suis née en 1662 à Rouen et je porte un nom très moderne. Poétesse, romancière et dramaturge française, j’ai écrit, entre autres, 2 tragédies, Laodamie et Brutus, qui ont connu un énorme succès à la Comédie Française. Voltaire se serait grandement inspirée de ma tragédie Brutus pour écrire la sienne.

Je suis…        >> Fanny Raoul        >> Catherine Bernard        >> Marie-Anne Barbier

 

Question 12

Longtemps j’ai hésité entre la peinture et la musique, j’en ai gardé l’amour de la broderie. Pour mon père il n’était pas question que je joue du piano. Je suis la seule femme ayant fait partie du célèbre « Grou pe des Six ». Mon nom, trop comique…il m’a fallu le modifier.

Je suis…        >> Mélanie Bonis        >> Marie Laurencin        >> Germaine Tailleferre


(…) lire la suite de Quizz Matrimoine »

Projet Matrimoine

Matrimoine : actions à venir

A HF, les Journées du Matrimoine, c’est toute l’année !

 

Afin de promouvoir le matrimoine artistique et oeuvrer à la production d’un héritage culturel mixte et égalitaire, le Mouvement HF annonce un certain nombre d’actions à venir :

  • la mise en place d’un Site internet consacré au Matrimoine (avec les anniversaires des créatrices du passé à célébrer et une liste des Maisons des Femmes illustres à labelliser)

  • une Page Facebook, qui célébrera, entre novembre et décembre, les anniversaires des femmes à commémorer pour l’année 2013

  • un nouveau Manifeste HF incluant les actions de valorisation du Matrimoine à signer et partager

A suivre… !

Actualité Matrimoine : « Le Talent a-t-il un genre ? », rencontre débat organisé par le Conseil Général d’Isère et HF Rhône-Alpes, le 18 oct. 2013

Projet Matrimoine

Maisons des Illustres : 8% de femmes

Malgré les recommandations en faveur de l’égalité femmes hommes de la ministre Aurélie Filipetti, les habitudes sont tenaces, et le Ministère de la culture continue de créer un héritage culturel exclusivement masculin ou presque… En 2011, il a lancé le label « Maisons des Illustres », ayant « pour vocation de conserver et transmettre la mémoire des femmes et des hommes qui les ont habités et se sont illustrés dans l’histoire politique, sociale et culturelle de la France ».

Sur les 111 premières « Maisons », 10 ont appartenu à des femmes, soit 9%.

En 2012, pour la seconde vague de labellisation, ce chiffre tombe à 6% (4 maisons sur 60).

A ce jour, les femmes illustres dont la mémoire est  honorée par le MCC à travers les lieux qu’elles ont habités ne représentent donc que 8%.

Le Mouvement HF pour l’égalité femmes hommes dans l’art et la culture réclame des pouvoirs publics la parité dans la labellisation des Maisons des Illustres
Projet Matrimoine

Commémorations nationales : où sont les femmes ?

« On nous demande avec une indulgente ironie combien il y a eu de grandes artistes-femmes. Eh, messieurs, il y en a eu, et c’est étonnant vu les difficultés énormes qu’elles rencontrent. »

Marie Bashkirtseff (1860-1884), journal La Citoyenne, 6 mars 1881.

  

Le Mouvement HF pour l’égalité femmes hommes dans l’art et la culture réclame des pouvoirs publics un plus grand équilibre dans les commémorations officielles, en présentant au moins 30% de femmes dans le programme des célébrations nationales.

 

Muses ou collaboratrices de l’ombre, le statut des femmes s’est longtemps limité à celui de « créatures ». Rendre visible les créatrices du passé ainsi que les femmes qui ont activement soutenu les arts et la culture est essentiel pour former les jeunes générations à d’autres rôles sociaux.

 

C’est permettre aux femmes comme aux hommes de se situer dans une filiation mixte, de pouvoir se reconnaître dans des modèles masculins ET féminins.

 

  • en 2012 : aucune femme commémorée en littérature, sciences humaines, beaux-arts, musique et cinéma.
  • en 2013 : dans les domaines Art et Littérature, sur 56 commémorations prévues, 5 seulement honorent la mémoire de femmes, soit 9 % des célébrations retenues
  • en 2014 : dans les domaines Art et Littérature, sur 39 commémorations retenues, 4 seulement honoraient la mémoire de femmes, soit 10% des célébrations retenues. Elles étaient 28% dans la rubrique « Autres anniversaires signalés ».
  • en 2015 : la première liste d’anniversaires ne prévoit pour le moment aucune femme à commémorer sur les 26 célébrations retenues…

 

Une question de talent ? L’Histoire prouve le contraire…

Télécharger la liste des anniversaires de créatrices et femmes ayant oeuvré dans l’art et la culture pour l’année 2014
Télécharger la liste des anniversaires de créatrices et femmes ayant oeuvré dans l’art et la culture pour l’année 2015
Projet Matrimoine

Le Mouvement HF pour la promotion du « matrimoine »

Patrimoine signifie littéralement « héritage des pères ». Nous construisons effectivement notre mémoire culturelle sur un socle de biens artistiques à 95% masculins. Construire du matrimoine consiste à faire émerger l’ « héritage des mères », à savoir rendre à nouveau visibles les biens artistiques transmis par les femmes qui nous ont précédé-es.

 

Le but est de réunir ce patrimoine déjà existant et ce matrimoine qui reste à faire émerger :

une dose de Patrimoine + une dose de Matrimoine

= un « Héritage », mixte et égalitaire

 

Si, concernant le théâtre, 85 % des textes joués sont écrits par des hommes, l’importance du répertoire ancien (au sens large, textes entrés dans le domaine public) parmi les oeuvres représentées doit être prise en compte. Pour la période allant du 17e siècle à la première moitié du 20e, cette part de la programmation est probablement à 100% masculine, puisque les autrices du passé sont toutes oubliées ou négligées.

 

Ce répertoire classique entièrement masculin constitue le patrimoine actuel et représente une part importante du « panthéon littéraire » français dans son ensemble : il est donc, en cela, un fort lieu de légitimation. D’autant qu’il est surinvesti par les institutions nationales, qu’elles soient théâtrales (la Comédie-Française), scolaires (collèges-lycées, conservatoires), et universitaires (Lettres, Études théâtrales). L’accès au théâtre commence le plus souvent par ce répertoire, et c’est à partir de lui que les praticien-nes, mais aussi les publics, construisent leurs représentations genrées de l’art théâtral.

 

La présence (visible) de pièces écrites par des femmes dans le répertoire-patrimoine, est donc essentielle pour changer les représentations sexuées de la création théâtrale, et rendre la figure de la dramaturge plus familière et légitime dans le paysage théâtral actuel.

 

  • Les femmes n’ont pas écrit pour le théâtre ? Faux, entre le 16e et le 20e siècle, il a existé près de 2 000 autrices de théâtre, rien qu’en France…

 

  • Si quelques femmes ont fait exception, leurs productions furent trop mauvaises pour passer à la postérité ? Faux, beaucoup d’entre elles, dès le 17e siècle, ont été jouées sur les principaux théâtres parisiens, ont fait partie du répertoire de la Comédie-Française, ont reçu des critiques élogieuses, et ont été traduites dans toute l’Europe

 

La mise en place d’une généalogie littéraire au féminin, portée par une visibilité historique, nationale et institutionnelle, est le moyen de construire des modèles, et de constituer des outils de légitimation pour les autrices actuelles et à venir, ainsi qu’un levier pour changer les stéréotypes sexués autour de la création en générale.

Le Mouvement HF interpelle les pouvoirs publics et demande :

Une plus grande parité dans les commémorations officielles :

En 2013 : sur 56 commémorations prévues, 5 seulement honorent la mémoire de femmes, soit 9 % des célébrations retenues
En 2012 : 0 femmes commémorées en littérature, sciences humaines, beaux-arts, musique et cinéma.

En savoir plus et découvrir la liste HF des célébrations de créatrices en 2014

L’entrée de nouvelles femmes au Panthéon :

Lors de son discours du 7 mars à l’occasion de la soirée « Le 8 mars, c’est toute l’année », François Hollande déclara : « Oui, une culture ! Je le dis, ici à la Villette, dans cette Cité des Sciences, nous devons mieux reconnaître la place des femmes dans l’histoire de la République, dans l’histoire même de notre pays avant même la République. Le Panthéon ne compte que deux femmes : Sophie BERTHELOT et Marie CURIE, deux femmes exceptionnelles. Elles ont été accompagnées au Panthéon par leur mari, des hommes exceptionnels. Mais il est arrivé que des hommes exceptionnels aient eu aussi des femmes exceptionnelles qui ne sont pas entrées au Panthéon. Alors, j’attends des propositions – il y en a – pour prendre le moment venu des décisions pour accueillir des femmes au Panthéon. »

Nous attendons…

Voter sur le site de la Consultation nationale

La parité dans la labellisation des Maisons des Illustres

En 2011, le Ministère de la Culture et de la Communication a lancé le label « Maisons des Illustres », ayant « pour vocation de conserver et transmettre la mémoire des femmes et des hommes qui les ont habités et se sont illustrés dans l’histoire politique, sociale et culturelle de la France ».  À ce jour, les femmes illustres dont la mémoire est honorée à travers les lieux qu’elles ont habités ne représentent que 8%.

En savoir plus


La multiplication des noms de rue et d’établissements publics au féminin.

L’organisation d’une exposition nationale sur les « oubliées de l’histoire » et les « figures de l’ombre ».

La féminisation des noms de poste et de métier.

Toutes actions pour revaloriser le patrimoine féminin ou « matrimoine » auprès des théâtre nationaux (Comédie-Française en premier), des écoles d’art et plus généralement tous les établissements scolaires et universités.

 

Contact groupe de travail « matrimoine »