H/F Île-de-France

 
 


Études et Enquêtes

OÙ SONT LES FEMMES DANS LA CULTURE ? TOUJOURS PAS LÀ…

Depuis cinq ans, en partenariat avec le mouvement HF, le Laboratoire de l’Égalité et le Deuxième Regard, la SACD publie chaque année la brochure « Où sont les femmes ? » consacrée à la place des femmes dans les milieux culturels. Le 19 octobre 2016, la SACD publie son dernier rapport qui fait un état des lieux de l’égalité hommes-femmes dans les arts et la culture de 2012 à 2017, et nous pouvons voir que depuis 5 ans, ces inégalités n’ont que très peu diminué…

Cliquez ici pour consulter le rapport de la SACD

Études et Enquêtes

ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES DANS LE SPECTACLE VIVANT

Le 30 juin dernier, Cécile Hamon, chargée de mission pour l’égalité femmes-hommes dans le spectacle vivant présentait un rapport à Mme Audrey AZOULAY, ministre de la Culture et de la Communication. Il fait un état des lieux des différentes inégalités entre femmes et hommes dans le milieu du spectacle vivant et propose plusieurs leviers d’action pour tendre vers l’égalité.

Consulter le rapport

Études et Enquêtes

MASCULINITÉS, PARTICIPATION DES HOMMES À L’ÉGALITÉ

Études et Enquêtes

Guide de la Parité 2016 – Haut Conseil de l’Egalité

Le HCE « a pour mission d’assurer la concertation avec la société civile et d’animer le débat public sur les grandes orientations de la politique des droits des femmes et de l’égalité  ». Il publie ce mois-ci la mise à jour 2016 du Guide de la Parité : des lois pour le partage à égalité des responsabilités politiques, professionnelles et sociales. Il compte parmi les outils d’interpellation des partis politiques en prévision des scrutins de 2017, et permet de rappeler que la parité ne se joue pas seulement dans la sphère politique.

Logo HCEfh

 

 

Vous trouverez sur le site du HCE le Guide de la Parité 2016, le dépliant, et le communiqué de presse : http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/parite/actualites/article/publication-de-l-edition-2016-du

Études et Enquêtes

Où est l’argent pour les droits des femmes ? Une sonnette d’alarme – HCE

Le Haut Conseil à l’Egalité a publié le 15 septembre dernier un rapport étudiant les financements publics et privés pour les actions en faveur de l’égalité entre femmes et hommes au niveau national.

Vous pouvez retrouver un court bilan de ce rapport sur leur site internet, et le rapport complet en cliquant ici.

Études et Enquêtes

Observatoire 2016 de l’égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication

etude observatoire de l'égalité entre femmes et hommesÉtabli à partir de données administratives collectées en administration centrale et dans les organismes placés sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication, ce rapport couvre la diversité des secteurs qui constituent le champ de la culture et de la communication : patrimoine, création artistique, cinéma et audiovisuel, livre, presse.

Il montre qu’en 2016, il reste beaucoup à faire pour promouvoir l’égalité dans l’exercice des responsabilités de direction dans l’administration de la culture et de la communication, comme dans les institutions culturelles, et dans l’accès aux moyens de production et de diffusion de la création artistique.

Télécharger le rapport
Études et Enquêtes

« Les inégalités hommes/femmes dans l’audiovisuel »

Etude audiovisuelÉtude commandée par la CPNEF-AV (Commission paritaire nationale emploi et formation de l’audiovisuel), réalisée par Janine Rannou, Ionela Roharik et Vincent Cardon.

Télécharger l’étude
Études et Enquêtes

Portrait statistique par l’Observatoire prospectif des métiers , des qualifications et des compétences du spectacle vivant

Hommes et femmes dans le spectacle vivant Regard sur la parité de l’emploi – septembre 2015

Extrait du tableau de bord édité par l’Observatoire piloté par la CPNEF-SV, ce document fait le point sur la répartition des salarié-es du spectacle vivant à partir d’indicateurs produits par Audiens et Pôle emploi en 2013.

Quelques données marquantes :

En 2013, parmi les 218 664 salariés du spectacle vivant 62.2% sont des hommes et 37.8% sont des femmes.

L’âge moyen des femmes est de 36,5 ans et l’âge moyen des hommes est de 39,6 ans.

Parmi les 156 798 salariés intermittents du spectacle vivant, 67.7% sont des hommes et 35.3% sont des femmes. Depuis 2011, cet écart tend à se resserrer mais de façon minime.

Les domaines artistiques les plus masculinisés sont la musique, et les arts du cirque et visuels. Le domaine le plus féminisé est l’art chorégraphique.

Télécharger le portrait statistique
Études et Enquêtes

Rapport de l’UNESCO

« Égalité des genres, patrimoine et créativité »

 

 

Rapport publié en 2014 par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture.

 

« L’objectif de ce rapport est de consolider les recherches, les statistiques et les études de cas menées dans le domaine de la culture et de l’égalité des genres, en s’intéressant particulièrement à la créativité et au patrimoine, afin de contribuer aux débats internationaux sur l’agenda post-2015. Il vise à établir les progrès réalisés à ce jour et à proposer des recommandations aux gouvernements, aux décideurs, à la communauté internationale et à la société civile ».

Télécharger le rapport en pdf
Études et Enquêtes

La parité Homme/Femme à la Scam

« Pourquoi les femmes ne représentent-elles que 35 % des auteurs de la Scam ? » Julie Bertuccelli
La Scam a mené une étude sur la parité au sein de ses auteur(e)s.

Action Professionnelle | Publié le jeudi 08 octobre 2015

 

Juste égaux

Le conseil d’administration de la Scam, composé de 23 membres, comprend 12 femmes. Parité atteinte donc. Je suis très honorée de le présider et de succéder à Julie Bertuccelli. Notre société d’auteurs a été dirigée pendant plus de trente ans par des hommes, faut-il s’arrêter au fait que je suis la deuxième femme à assumer cette responsabilité? Le simple fait de poser la question raconte le chemin à parcourir. Comme l’a dit Claire Simon avec humour après l’élection de Julie : « il va falloir s’habituer à la présence des femmes, on a quelques milliers d’années à rattraper».
Cette parité pourrait n’être qu’un symbole puisque les femmes ne représentent que 35% des membres de la Scam, mais je veux y voir un signal optimiste pour l’avenir puisque c’est une majorité d’hommes qui a élu ces douze administratrices. La parité homme/femme n’est pas un sujet à la mode pour féministes en mal de reconnaissance, c’est un enjeu essentiel quand l’actualité témoigne, chaque jour, du triste sort fait à des femmes, simplement parce qu’elles sont femmes. L’ouverture aux autres, la multiplicité des regards et la revendication des différences sont au cœur des professions culturelles, elles doivent donc devenir un exemple en matière de parité homme/femme. Créons messieurs, de concert !

Anne Georget,
Présidente de la Scam

 

Les points marquants de l’étude

> Les femmes représentent 35 % des auteurs Scam.
> La proportion de femmes est en hausse parmi les nouveaux membres qui adhèrent et atteint 44 %.
> Plus le grade est élevé, moins les femmes sont représentées : elles sont 38 % parmi les adhérents, 34 % parmi les sociétaires stagiaires, et 28 % parmi les sociétaires.
> La proportion de femmes parmi les auteurs en activité (ayant perçu des droits dans l’année) était de 35 % en 2013.
> Les auteures (ou autrices) actives de la Scam sont plus jeunes que leurs homologues masculins : 30 % ont moins de 40 ans contre 17 % pour les hommes.
> Les auteures actives de la Scam sont plus parisiennes que leurs homologues masculins : 47 % habitent la capitale contre 37 % des hommes.
> En télévision, les œuvres de femmes sont sous-représentées parmi les documentaires unitaires et les séries au profit des œuvres d’hommes, et parmi les collections et les films d’investigation au profit des œuvres mixtes. Elles sont surreprésentées dans les œuvres de traduction et de reportages.
> En radio, les œuvres de femmes sont surreprésentées dans les émissions unitaires (documentaires, reportages, débats, interviews) et sous-représentées dans les émissions récurrentes (chroniques, billets…).
> En matière d’action culturelle, si la parité est atteinte en matière de bourses d’aide à l’écriture, ce n’est pas le cas pour les Prix et les Étoiles de la Scam.

 

Sommaire de l’étude

1. Les auteur(e)s Scam (p.03)
2. Les auteur(e)s en activité (p.04)
La parité fait mauvais genre par Anne Chaon (p.05 à 12)
3. Des auteur(e)s et leurs œuvres (p.13 à 14)
4. L’action culturelle (p.15)
> Télécharger l’étude (pdf)

 

La plupart des chiffres ayant servi à cette étude ont été arrêtés en avril 2014.
Remerciements au Mouvement HF, véritable force d’alerte, de proposition et de sensibilisation.

 

Télécharger l’étude
Études et Enquêtes

Brochure SACD « Où sont les femmes ? » Saison 2015/2016

En ce mois de septembre 2015, la SACD publie la quatrième édition de sa brochure « Où sont les femmes ? ».

Saison 2015/2016

Communiqué de presse de la SACD

Le 15 septembre 2015,

POUR PLUS D’ÉGALITÉ DANS LA CULTURE : LA SACD PROPOSE D’AGIR

 

La SACD, en partenariat avec le mouvement HF, le Laboratoire de l’Égalité et le Deuxième Regard, publie aujourd’hui la 4ème édition de sa brochure « Où sont les femmes ? » consacrée chaque année depuis 2012 à la place réservée aux femmes dans les milieux culturels.

 

Malheureusement, le constat est sans appel depuis quatre ans. Si, au cours de ces dernières années,  une prise de conscience s’est opérée au sujet d’une meilleure représentation des femmes tant dans le spectacle vivant que dans l’audiovisuel, elle paraît peu suivie d’effets dans la réalité, malgré certaines avancées encouragées par la Loi du 4 août 2014 pour « l’égalité réelle entre les femmes et les hommes ».

 

Sans être idéaliste et afin d’amplifier le travail engagé par les pouvoirs publics en faveur de la parité, la SACD propose aujourd’hui de provoquer un changement immédiat en demandant au secteur culturel que la part des femmes progresse de 5% par an et par secteur pendant trois ans, tant dans la programmation artistique que dans les postes de direction générale. Cet indice de progression de 15% à l’horizon de la saison 2018/2019 ferait un sort à l’invisibilité.

 

Pour ne plus avoir à constater, la SACD souhaite  agir avec ces objectifs chiffrés car la mise en perspective de ces chiffres sur quatre ans montre seulement des évolutions sporadiques dans les faits. Le secteur de la musique en est l’exemple le plus évocateur et le plus conservateur : 1% de compositrices, 4% de chefs d’orchestre programmées ! Dans le théâtre, les chiffres clés font ressortir des aberrations : aucun Théâtre National n’est dirigé par une femme et la place accordée aux créatrices reste d’une faiblesse préoccupante. Si les chorégraphes sont, elles, davantage présentes dans les programmations notamment des lieux musicaux, seulement 8 % de femmes sont à la tête des Centres Chorégraphiques Nationaux. Dans l’audiovisuel, la situation des scénaristes progresse alors que le nombre de réalisatrices ne s’améliore guère, malgré la parité parmi les étudiants.

 

Aujourd’hui, il paraît nécessaire de systématiser la publication des indicateurs de mixité dans les institutions et de renforcer la concertation entre le ministère de la Culture et les collectivités territoriales dans le processus de nomination des responsables de lieux culturels.

 

Les pistes d’amélioration existent mais ne seront efficaces qu’avec une volonté partagée par tous, les professionnels comme les pouvoirs publics, d’obtenir des résultats et de résorber les inégalités entre les femmes et les hommes.

 

CHIFFRES CLÉS :

0% des Théâtres Nationaux sont dirigés par une femme

4% des œuvres musicales contemporaines programmées sont composées par des femmes

4% des concerts ou opéras sont dirigés par des femmes

8% des Centres Chorégraphiques Nationaux sont dirigés ou co-dirigés par des femmes

15% des Maisons d’opéra sont dirigées par une femme

17% des œuvres de fiction diffusées à la TV sont réalisées par des femmes

19% d’écart de revenus en faveur des hommes au sein du secteur culturel toutes professions confondues

20 % de films sortis en salle réalisés ou co-réalisés par des femmes en France

22 % des textes joués sont écrits par des femmes

26% des spectacles sont mis en scène par des femmes

28% des solistes instrumentistes sont des femmes

29% des œuvres de fiction diffusées à la TV sont écrites par des femmes

26% des Centres Dramatiques Nationaux et Régionaux sont dirigés ou co-dirigés par une femme

27% des Scènes Nationales sont dirigées par une femme

Études et Enquêtes

Les inégalités hommes/femmes dans l’audiovisuel au travers des dynamiques de parcours – Étude réalisée par le CESPRA

Étude réalisée par le CESPRA Centre d’Études Sociologiques et Politiques Raymond-Aron (EHESS – CNRS)

Cette étude a été financée par l’Observatoire des métiers de l’audiovisuel, qui est piloté par la CPNEF de l’Audiovisuel et administré par l’AFDAS

 

Rapport Final : Janine Rannou, Ionela Roharik et  Vincent Cardon
17 avril 2015

 

Télécharger l’étude en pdf

 

INTRODUCTION

Depuis quelques décennies les travaux visant à faire avancer la réflexion sur les mécanismes de fabrication et d’évolution, à l’échelle historique, nationale et professionnelle, du plafond de verre se sont multipliés. Les recherches sectorielles, notamment, foisonnent. Les secteurs d’activité les plus classiques, comme d’autres, moins familiers (les professions religieuses ou les policiers par exemple), ont fait l’objet d’explorations détaillées. Certains travaux confirment et d’autres nuancent les hypothèses traditionnellement formulées dans le domaine des inégalités de genre, notamment ceux qui se sont intéressés au domaine de recherche situé au croisement de l’art, du travail et du genre. Les approches les plus novatrices ont porté sur l’analyse des trajectoires professionnelles étudiées à partir d’indicateurs spécifiques aux conditions particulières d’exercice des professions artistiques. On peut rappeler ici, entre autres, les travaux menés sur les artistes intermittents (comédiens, musiciens et danseurs) à partir d’un appariement original entre les données d’une enquête par questionnaire et des données issues d’une source professionnelle – la Caisse des Congés Spectacles – (Coulangeon, 2004, Rannou et Roharik, 2006). L’étude menée par J. Rannou et I. Roharik sur les danseurs a par exemple montré que dans l’univers de la création chorégraphique, les disparités hommes / femmes existent, mais qu’on ne les rencontre pas là où elles se situent traditionnellement. Si l’accès des femmes à l’emploi est plus difficile et leurs conditions de carrière plus précaires que celles que connaissent leurs collègues masculins, elles souffrent peu d’une division sexuée du travail. Elles ne pâtissent pas non plus de salaires plus faibles, pas plus qu’elles ne subissent de sanction sur le prix de leur travail. Elles ne connaissent pas de dé-classification massive et leur longévité professionnelle est comparable à celle des hommes. Pourtant, ce portrait ne contredit pas le constat général du fait qu’au sein des populations les plus précaires, ce sont les femmes qui connaissent les situations les plus fragiles. Mais il le réajuste au contexte particulier de ces métiers et du marché sur lequel ils s’exercent.

 

L’analyse du marché du travail audiovisuel, et celle des carrières des individus qui s’y déroulent, constituent des défis majeurs. La variété des statuts d’emploi, de tailles et de nature d’employeurs, d’univers de production, rend l’analyse particulièrement délicate, et impose un renouvellement constant, pour chaque question posée, des méthodologies habituellement mobilisées. La question du genre et des discriminations liées au genre n’échappe pas à cette exigence.

 

Le secteur audiovisuel représente un univers de production particulièrement composite, peut être plus encore que le spectacle vivant avec lequel il entretient des flux de mobilités. Il fait cohabiter de très grosses entreprises (dans le monde de la radio ou de la télévision par exemple) avec de petites unités plus ou moins éphémères : petites sociétés de production qui n’existent que le temps d’un projet, sociétés d’édition phonographique attachées à un artiste… La diversité des activités (télévision, cinéma, post-synchro, studio d’enregistrement, industries techniques, etc.) renvoie à autant de segments de marché qui se caractérisent par des pratiques salariales très différentes (durée des contrats plus ou moins longue, niveau de salaires journaliers peu comparables, etc.). Il est aussi l’espace d’une juxtaposition de plusieurs groupes professionnels, porteurs chacun d’une forte identité (artistes, ouvriers, techniciens, cadres, journalistes…) et chacun de ces groupes est lui-même composé d’une multitude de métiers. Le poids des femmes diffère très sensiblement d’un groupe à un autre et leur reconnaissance professionnelle également. Sur ce marché du travail cohabitent, également, des salariés intermittents, des salariés permanents en bien plus grand nombre que ce que l’on observe dans le spectacle vivant…

(…) lire la suite de Les inégalités hommes/femmes dans l’audiovisuel au travers des dynamiques de parcours – Étude réalisée par le CESPRA »

Études et Enquêtes

Observatoire de l’égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication – 2015

Depuis 2013, le rapport de l’Observatoire des inégalités entre les femmes et les hommes établi par le Ministère de la culture et de la communication permet de disposer d’un tableau de bord annuel qui donne à voir précisément la proportion de femmes accédant à des postes de direction, les écarts de rémunération, la présence des femmes artistes dans les programmations des lieux de spectacle ou des médias, dans les formations artistiques et culturelles et dans, les professions, mais également les écarts que l’on peut constater en matière de reconnaissance artistique.


Télécharger le rapport

Études et Enquêtes

La sous rémunération des femmes parmi les artistes affiliés est générale et encore pire que celle observée chez les salariés

Publication du CAAP le 15 mars 2015
>> lire sur le site du CAAPP

Le CAAP – Comité des Artistes-Auteurs Plasticiensest une organisation syndicale nationale, il défend les intérêts moraux et matériels des auteurs d’art visuel.

 

• À la base, il y a autant d’hommes que de femmes parmi les artistes-auteurs

Si l’on considère l’ensemble des artistes-auteurs (affiliés ou non), on constate qu’il y a à peu près autant de femmes que d’hommes (47% de femmes en 2011 et 48,7% en 2013, source MDA-SS). Parmi les affiliés, globalement la proportion de femmes chute à 40%. (« affiliés » c’est-à-dire uniquement les artistes-auteurs ayant des revenus supérieurs au seuil d’affiliation ou ayant été affiliés à titre dérogatoire par la commission professionnelle ad hoc).

 

• Dans tous les domaines de la création, les femmes ont des revenus très fortement inférieurs à ceux des hommes.

Les graphes rouges ci-dessous sont extraits d’un document de l’IRCEC fondé sur les statistiques fournies par la MDA-sécurité sociale et l’AGESSA portant sur les revenus 2011 des artistes-auteurs affiliés.

Les chiffres présentés seraient évidemment très différents s’ils concernaient l’ensemble des artistes-auteurs et non uniquement ceux qui ont les revenus les plus hauts. Il est donc important de garder à l’esprit qu’il s’agit d’une sous-population (les affiliés) et non de la population totale des artistes-auteurs.

Pour autant, le constat est affligeant, quelle que soit leur proportion dans la population d’affiliés observée, les femmes ont systématiquement un revenu moyen très inférieur à celui des hommes.

(…) lire la suite de La sous rémunération des femmes parmi les artistes affiliés est générale et encore pire que celle observée chez les salariés »

Études et Enquêtes

LES TRAJECTOIRES PROFESSIONNELLES DES ARTISTES FEMMES EN ART DRAMATIQUE par Raphëlle Doyon, chargée d’étude

Force d’alerte, de proposition et de sensibilisation, HF Île-de-France lutte pour l’égalité femmes/hommes dans les arts et la culture et s’inscrit dans le Mouvement HF, fédération inter-régionale. Pour interroger au-delà des idées reçues les mécanismes d’évaporation et l’effet de plafond de verre dans les carrières féminines, l’association a commandé une enquête sur les parcours de comédiennes et metteuses en scènes.

(…) lire la suite de LES TRAJECTOIRES PROFESSIONNELLES DES ARTISTES FEMMES EN ART DRAMATIQUE par Raphëlle Doyon, chargée d’étude »

Études et Enquêtes

Brochure « Où sont les femmes ? »

Initiée à l’été 2012, la brochure « Où sont les femmes ? », réalisée par la SACD en partenariat avec le Laboratoire de l’Égalité et l’association HF recense les femmes programmées dans  les théâtres, les opéras et les orchestres.

 

Saison 2015-2016
Saison 2014-2015
Saison 2013-2014
Saison 2012-2013

 

Étude du CNC, mars 2014 – La place des femmes dans l’industrie cinématographique et audiovisuelle

 

À la demande de la Ministre de la Culture et de la Communication et de la Ministre des Droits des femmes, le Centre national du cinéma et de l’image animée a réalisé une étude sur la place la place des femmes dans l’industrie cinématographique et dans la production audiovisuelle. Cette étude analyse la présence des femmes au sein des effectifs du CNC, au sein des aides du Centre et au sein des associations financées par le Centre. Elle examine également la place des femmes en tant que réalisateur de courts et longs métrages de cinéma et analyse la place des femmes dans la production cinématographique et dans la production de fiction télévisuelle.

 

Synthèse des résultats :
> 59,4 % des agents du CNC sont des femmes
> Près de 40 % des membres de commissions siégeant au CNC sont des femmes
> 43,8% des bénéficiaires des aides du CNC sont des femmes en 2012
> 24,4 % des dirigeants de sociétés de production audiovisuelle sont des femmes
> 21,1 % des dirigeants de sociétés de production cinématographiques sont des femmes
> En 2012, 23,0 % des réalisateurs de longs métrages agréés sont des femmes
> 24,8 % des films agréés en 2012 sont réalisés ou coréalisés par des femmes
> En 2012, le devis moyen des films réalisés par des femmes est de 3,45 M€, contre 5,66 M€ pour les hommes
> Les femmes représentent 42,7 % des intermittents travaillant la production de films cinématographiques
> Une présence des femmes très variable en fonction des métiers
> Dans la production de films : des rémunérations généralement inférieures pour les femmes
> Les femmes représentent 41,5 % des effectifs travaillant dans la production audiovisuelle
> Une pérennité de l’emploi légèrement plus faible chez les femmes
> Une présence des femmes variée selon les métiers
> Dans la production audiovisuelle : des rémunérations moins élevées pour les femmes

 

La place des femmes dans le spectacle vivant en Bretagne

HF Bretagne

Cette étude porte sur la présence des femmes dans les programmations et les organigrammes de 77 structures de diffusion bretonnes sur la saison 2014-2015.

Étude réalisée par Marion Indo, de septembre à novembre 2014

 

Étude sur la présence des femmes artistes, par le Ministère de la Culture et de la Communication

Pour la saison 2012-2013 dans les structures subventionnées par le ministère de la culture et de la communication ; musique, théâtre, danse, arts du cirque et de la rue ; Premiers éléments pour la saison 2013-2014. Par Annick Sardeing, stagiaire à l’IGAC MCC auprès de Nicole Pot, septembre 2013.

Comparaison des femmes artistes saison 2012-13/ 2013-14 

Enquête Mediaprism – Laboratoire de l’Égalité :

Égalité hommes-femmes et lutte contre les stéréotypes : perception et attitudes de Français-es, novembre 2013

 

Enquete_Mediaprism-Laboratoire_de_l_egalite_Stereotypes_Novembre_2012

Dispositif d’études des Stéréotypes Principaux enseignements de la 1ère vague d’enquête, 20 février 2013

 

Etude_des_stereotypes_Laboratoire de l’Egalité_fevrier2013

 

Répartition entre les femmes et les hommes dans les programmations de spectacle vivant en Haute-Normandie

Étude conduite par l’association H/F Normandie, réalisée par Raphaël Allain & Julia Duchemin, dirigée par Rozenn Bartra & Sonia Leplat (décembre 2012)

 

En ligne sur le site d’H/F Normandie

Accord collectif national

sur l’égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes dans le spectacle vivant

 

accord_egalite_hommes_femmes240712

 

La place actuelle des femmes dans la presse écrite française

auteure : Laura Sengler – Université Libre de Bruxelles

 

étude presse française – Laura Sengler

 

Étude CNC : L’emploi dans les entreprises de fiction télévisuelle

 

L_emploi_dans_les_entreprises_de_fiction_télévisuelle

 

Étude Laurence Equilbey 2011 :

La place des femmes dans les institutions publiques du spectacle vivant et dans les postes à responsabilité

 

2011 – étude Laurence Equilbey

FIA (Fédération Internationale des Acteurs) :

Manuel des bonnes pratiques pour lutter contre les stéréotypes liés au genre et promouvoir l’égalité des chances dans les secteurs du cinéma, de la télévision et du théâtre en Europe

 

FIA manuel des bonnes pratiques

 

Enquête SACD :

répartition HF des auteurs SACD

 

Répartition HF auteurs SACD

Rapports Reine Prat

Missionnée par la direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles du Ministère de la Culture et de la Communication, Reine Prat publie en mai 2006 son premier rapport faisant état d’une situation fortement inégalitaire entre les femmes et les hommes dans le milieu culturel. Les chiffres ont un retentissement énorme et trois ans plus tard un second rapport vient appuyer le constat scientifique et chiffré de cette situation alarmante.

Mission ÉgalitéS

Pour une plus grande et une meilleur visibilité des diverses composantes de la population française dans le secteur du spectacle vivant

1 – Pour l’égal accès des femmes et des hommes aux postes de responsabilité, aux lieux de décision, à la maîtrise de la représentation – mai 2006

 

Arts du spectacle

Pour l’égal accès des femmes et des hommes aux postes de responsabilité, aux lieux de décision, aux moyens de production, aux réseaux de diffusion, à la visibilité médiatique

2 – De l’interdit à l’empêchement – mai 2009