H/F Île-de-France

 
 


Coup de gueule

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Journées du Patrimoine 2015 : le patrimoine du XXIème siècle, une histoire d’avenir

Et si on parlait du MATRIMOINE ?

Paris, le 21 juillet 2015,

 

Cette année, Fleur Pellerin a choisi de mettre en avant le patrimoine que nous produisons pour les prochaines générations : l’occasion de porter un regard attentif sur les quinze dernières années de création.
Cette 32ème édition est placée sous le signe de l’avenir. Mais que connaîtront les générations futures de notre patrimoine si son évolution continue à laisser de côté tout un pan de notre héritage, celui laissé par les créatrices, que nous appellerons matrimoine ?

 

Patrimoine signifie littéralement « héritage des pères ». Ainsi, nous construisons notre mémoire culturelle sur un socle de biens artistiques à 95% masculins. Construire du matrimoine consiste à faire émerger l’« héritage des mères », à savoir rendre à nouveau visibles les biens artistiques transmis par les femmes qui nous ont précédé-e-s.

 

Il devient donc urgent de considérer leurs oeuvres, qu’elles soient d’aujourd’hui ou d’hier, afin de les intégrer à notre héritage global, de leur donner la place qu’elles auraient dû avoir si l’Histoire ne s’était pas écrite au masculin, mais aussi de permettre à des femmes de se projeter dans des carrières qui peuvent actuellement leur sembler réservées aux hommes.

 

patrimoine + matrimoine = notre héritage culturel

Quelle belle réussite, si tous les lieux ouverts à l’occasion des Journées du Patrimoine des 19 et 20 septembre prochains se penchaient sur la question du matrimoine !

 

L’association HF Île-de-France lance en 2014 le projet Matrimoine. Il sera constitué d’un site internet qui mettra en avant les créatrices du passé et leurs oeuvres, ainsi que les événements les mettant en valeur ; d’une série de manifestations visant à mettre en évidence les femmes dans différents domaines artistiques.

 

HF encourage vivement tous les lieux ouverts lors de ces Journées du Patrimoine à tenter l’expérience de mettre des oeuvres de femmes en lumière, afin que le patrimoine du XXIème siècle intègre, autant que possible, toutes les composantes de notre société.

 

Faisons le pari qu’ensemble, nous pourrons construire un avenir plus juste, plus égalitaire, plus proche de notre réalité. Décidons ensemble que l’on ne pourra plus entendre, au XXIème siècle, une petite fille de sept ans demander à ses parents, lors de la visite d’un musée, si les filles aussi ont le droit d’être peintres.